Mille-feuille

Ingrédients & Préparation

  1. 300 g de pâte feuilletée, du sucre fin travaillé dans très peu d’eau chaude.
  2. Découpez des rectangles sur une platine beurrée après les avoir piqués à l’aide d’une fourchette.
  3. Saupoudrez-les de sucre.
  4. Laissez-les au four environ un quart d’heure 220°C.
  5. Lorsqu’ils sont refroidis, tartinez de crème pâtissière et placez un second rectangle par-dessus.
  6. Recommencez une autre couche.
  7. Glacer le gâteau et laisser sécher.
  8. Crème pâtissière à la vanille: 1/4 de litre de lait, 1 œuf, 30 g de farine, 40 g de sucre, 1 à 2 paquets de sucre vanillé au goût.
  9. Mettre le lait à bouillir avec la vanille.
  10. Travailler l’œuf avec le sucre jusqu’à ce que la pâte fasse le ruban, ajouter la farine.
  11. Verser le lait bouillant sur le mélange en tournant bien.
  12. Remettre dans la casserole sur le feu.
  13. Faire cuire en tournant très soigneusement.
  14. Retirer après ébullition.
  15. Glaçage : Pour faire ces jolis dessins réguliers à la surface d’un gâteau, rien de plus simple: la garniture peut se faire soit avec du fondant (chocolat ou coloré), soit avec de la purée épaisse de fruits (groseilles, oranges, abricots).
  16. Garnir d’abord le gâteau de fondant blanc, puis mettre la garniture.
  17. Cette garniture est mise dans une poche à douille à embout très fin, ou simplement dans un cornet de papier.
  18. Il faut tracer des lignes parallèles à la surface du gâteau, puis, avant que la garniture sèche, passer légèrement la pointe d’un couteau ou d’une aiguille à tricoter perpendiculairement aux lignes tracées, dans un sens, puis dans l’autre (de gauche à droite, puis de droite à gauche).
  19. Sur un gâteau rond, les premières lignes peuvent être concentriques on passe alors la pointe de couteau du centre vers l’extérieur, puis de l’extérieur vers le centre.
  20. Pâte feuilletée : 200 g de farine, 50 g pour le travail, 1 c à café de sel, 100 g d’eau, 200 g de beurre.
  21. Mettre la farine tamisée et le sel dans la terrine, faire la fontaine, y verser les 3/4 de l’eau.
  22. Pétrir vivement du bout des doigts ou avec une fourchette, sans presque travailler la pâte pour ne lui donner aucune élasticité.
  23. La détrempe devra avoir la même consistance que le matière beurre, plutôt ferme que molle.
  24. Laisser reposer 20 minutes.
  25. Fariner légèrement la planche, étendre la détrempe sur 1 cm d’épaisseur.
  26. Mettre le beurre au milieu.
  27. Rabattre les quatre pans de la pâte pour l’enfermer.
  28. Étendre la pâte au rouleau en une bande longue, étroite, régulière, que l’on amincit jusqu’à ce qu’on commence à apercevoir le beurre.
  29. Plier la pâte en 3 en rabattant un des bouts sur le milieu de la pâte et l’autre bout par-dessus le premier.
  30. C’est ce qu’on appelle donner un tour.
  31. Mettre le morceau de pâte dans l’autre sens ( mettre le côté plié toujours à droite).
  32. Laisser reposer la pâte au frais environ 20 minutes.
  33. Recommencer à l’allonger au rouleau, puis plier en 3, c’est le 2° tour.
  34. Laisser reposer la pâte au frais environ 20 minutes.
  35. Recommencer.
  36. Laisser reposer au frais 20 minutes entre chaque tours.
  37. Donner 6 tours.
  38. On peut donner plus de tours la pâte gagne en légèreté.
  39. Fondant : Faites cuire 250 g sucre, 1 dl d’eau jusqu’au petit filet 114°C en écumant soigneusement pour garder le sucre propre.
  40. Versez sur un marbre et laissez refroidir.
  41. Après refroidissement, travaillez à la spatule en humectant la masse d’eau, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne solide.
  42. Il faudra le faire fondre ensuite pour l’utiliser.
  43. Prendre au tableau de solubilité du sucre la quantité nécessaire de sucre et d’eau.
  44. Faire cuire avec les précautions indiquées à la cuisson.
  45. Cette cuisson se fera jusqu’au fort filet.
  46. Tourner toujours le sucre dans le même sens, sinon il devient, lorsqu’il est cuit granuleux et sableux.
  47. Le sirop sera ensuite versé sur un marbre.
  48. Lorsqu’il a perdu sa chaleur et que le dos du doigt pourra le supporter, travailler le sucre à l’aide d’un coupe-pâte, en ramenant toujours les bords vers le centre.
  49. Au bout de quelques minutes le sucre blanchira puis deviendra sableux.
  50. Des cet instant arrêter le travail au coupe-pâte, fraiser alors avec la paume de la main pour le mettre en pâte
  51. Un fondant tourné trop chaud deviendra graineux et dur; tourné trop froid, le travail sera plus long.
  52. Le fondant terminé sera mis dans une terrine et couvert d’un linge humide.
  53. Il peut se conserver très longtemps.
Biscuits aux flocons d’avoine
Biscuits aux épices